A chacun son ArMen Race

Saturday, 11 May 2013


Après la victoire du Maxi Solo Banque Populaire VII vendredi à 03h40, les arrivées se succèdent depuis une quarantaine d’heures à La Trinité-sur-Mer où le dernier concurrent Equateur en IRC Double est attendu vers minuit ce samedi. De 25,2 à 5 nœuds de moyenne, un parcours de 320 ou 195 milles,  de 12h40 à plus de 50 heures en mer, les 130 équipages de la 3ème édition de l’ArMen Race ont vécu une course radicalement différente.  Mais qu’ils soient professionnels ou amateurs, tous les marins s’accordent sur une chose : le format est idéal !

Encore 6 bateaux en mer à 17h00
Un flux d’ouest omniprésent oscillant entre 15 et 25 nœuds, des rafales à 30 nœuds sous les grains et une grosse houle, voilà pour le décor de la 3ème ArMen Race. Un long bord de près et de beaux surfs sur la descente vers l‘Ile d’Yeu, dans toutes les classes, les conditions ont affolé les compteurs ! Optimale pour les uns, musclée pour les autres, selon les supports, les marins engagés n’ont pas vécu l’épreuve de la même façon. En fin d’après-midi,  la direction de course comptabilisait 29 abandons essentiellement pour des petits bobos matériels et pour cause de mal de mer.

De beaux vainqueurs dans toutes les classes
Après l’arrivée des multicoques très tôt vendredi, hier soir les monocoques ont eu les honneurs du public venu en masse les accueillir toute la soirée. EN IRC1, le duel attendu entre le TP52 Paprec-Recyclage et Cartouche a tourné à l’avantage de l’équipage de Stéphane Névé en temps réel et en temps compensé. Le Mach45 prend donc la deuxième place suivi du Codiam de Nicolas Loday.  Avec 10 concurrents, le match a été intense en Class 40. Le tout nouveau GDF Suez de Sébastien Rogues s’impose devant Solidaires En Peloton skippé par Victorien Erussard. Au coude à coude sur  l’ensemble du parcours et particulièrement sur le dernier bord de près Geodis de Fabrice Amedeo s’adjuge la 3ème place pour seulement 27 secondes devant Earwen de Catherine Pourre.

En IRC 2, Rhapsodie V l’emporte devant Hey Joe, et la victoire revient à Swinhoe de Philippe Vicariot en IRC3.  Anegada et Schmilblik montent sur le podium en IRC4 tandis que Patrice Carpentier sur Groupe 5 s’impose en IRC Double pour la 2ème année consécutive. En Osiris Habitable, c’est à Petit Prince 2 que revient la victoire devant Safran Rouge et, Crocus YCV l’emporte en Pogo 8.50. Enfin,  Sébastien Pebelier sur le Mini 6.50 Mademoiselle  www.laminidu56.fr et son équipier Erwan Le Draoulec (benjamin de la Classe Mini à 16 ans et de l’ArMen Race) seuls classés en Mini 6.50 l’emportent logiquement mais avec panache !

Rendez-vous ce soir sous le chapiteau de L’ArMen Race à La Trinité-sur-Mer pour une grande fête ouverte à tous et ne manquez pas dimanche à 12h30 la remise des prix.

Retrouvez tous les classements sur le site de La SNT : http://classements.snt-voile.org/accueil-311.html

Ils ont dit à l’arrivée :

Aymeric de Chezelles, Corsair Marine, 1er en Multi 30 en réel et en compensé : « C’est ma 3ème participation à l’ArMen Race et c’est toujours un bonheur ! Nous nous sommes encore bien battus avec nos copains d’Acapella.  Le parcours nous offre un terrain de jeu fabuleux, Groix, Belle-Ile, Yeu, des bords de large et d’autres à l’abri des îles beaucoup plus calmes. On a eu du vent et des copains pour batailler donc nous sommes très contents d’autant plus que l’on gagne cette année. On reviendra c’est sûr ! »

Alexis Michon, Crocus YCV, 1er en Pogo 8.50 : « On est content d’être arrivé ! Nous étions très fiers de se faire doubler par les grands multicoques et tous ces grands marins au départ. C’était vraiment sympa de les découvrir d’aussi près, c’est un super souvenir. Nous étions comme des enfants à les voir débouler à plus de 30 nœuds ! »

Stéphane Névé, Paprec-Recyclage, 1er IRC1 en réel et compensé : « On a navigué au contact avec l’Imoca de Jorg Riechers jusqu’à l’Ile d’Yeu. On a rarement l’occasion de rencontrer ce genre de situation avec une météo ventée et sur des bords de large comme derrière Belle-Ile et Groix. On s’est retrouvé face à des conditions de mer dont nous n’avons pas l’habitude, ce qui nous a permis de faire des surfs à plus de 25 nœuds. »

Nicolas Groleau sur Cartouche, 2ème en IRC1 en réel et en compensé : « Beau départ, bonnes conditions de vent mais nous avons eu un souci avec nos lattes de grand-voile et nous sommes partis un peu en retard. Je pense que c’était raisonnable de ne pas envoyer les petits bateaux sur l’Occidentale de Sein car la mer était très formée à Groix. On a un équipage de copains donc nous avons pris beaucoup de plaisir sur l’eau. Maintenant nous attendons impatiemment l’édition 2014 pour aller jusqu’à Sein. »

Sébastien Rogues, GDF Suez, 1er Class 40 : « On est en plein rodage avec ce nouveau bateau et de gagner l’ArMen Race après le Grand Prix Guyader en début de semaine, c’est très satisfaisant ! On a pris beaucoup de plaisir à naviguer. Les passages des îles étaient toujours animés avec de nombreuses manoeuvres et surtout il fallait conserver de la vitesse entre les îles. On a fait des pointes à plus de 21 nœuds ! On s’est bien démené, il y avait une super ambiance à bord, je remercie l’équipage d’avoir accepté mon invitation et d’avoir tout donné sur ces 32 heures de course. »

Sébastien Pebelier, MADEMOISELLE WWW.LAMINIDU56.FR., 1er Mini 6.50 : «  Le passage de Groix était difficile car il y avait beaucoup de mer et de grains. Sur un mini cela faisait vraiment machine à laver ! Une remontée un peu sous-marine donc, et une descente impressionnante vers Belle-Ile dans la nuit, nous avions du mal à contrôler le bateau.  Nous prenions les déferlantes sur le côté, on avancait à 12 noeuds alors que nous n’avions que deux ris dans la grand-voile et un ris dans le solent !  Ensuite, nous avons fait des supers surfs vers l’île d’Yeu, c’est une super course ! C’était parfois de la survie mais on a pris beaucoup de plaisir ! »

Patrice Carpentier, Groupe 5, Vainqueur en IRC Double : « Au moment de quitter les pontons, Michel Sauget, mon équipier se rend compte qu’il a oublié son pantalon de ciré… Le temps de retourner le chercher, nous étions très en retard sur la ligne de départ et nous avons même failli être hors course. Nous avons réalisé une belle remontée pour rattraper la flotte et je suis très heureux de remporter l’ArMen Race en IRC Double pour la 2ème année consécutive. Je retiens le bord de spi entre Belle-Ile et l’Ile d’Yeu où l’on allait comme des balles avec des surfs à 17 nœuds. C’était assez physique, j’ai trouvé cette édition plus difficile et plus longue que l’année dernière. Le vent d’ouest était bien installé mais il y avait une mer assez formée par moment. »

Victorien Erussard, Solidaires en Peloton, 2ème en Class 40 : « Nous sommes très heureux de notre 2ème place car nous avons pris en main le bateau il y a seulement 15 jours. Nous avions un bel équipage avec notamment Thibaut Vauchel- Camus, Jacques Vincent et Fred Dahirel. J’aurais bien aimé être plus au contact de GDF Suez mais je pense qu’avec un peu d’entraînement, nous pourrons les inquiéter. En descendant vers l’Ile d’Yeu, dans un beau train de houle et 20-25 nœuds de vent, nous avons fait des pointes à 24 nœuds. Je viens du multicoque et je trouve impressionnant d’atteindre ces vitesses en monocoque. Au retour de l’Ile d’Yeu au près avec des grains de 30 nœuds, j’ai été agréablement surpris de la vélocité du bateau. Nous étions dix Class 40 sur le départ, c’était une belle régate ! »

Léa Launay pour la SNT

Voir Fast Multihulls  images

Last Updated ( Saturday, 11 May 2013 )