Home > Yacht Racing - regattas > GC32
Click to view full size image
Coup d'envoi de la Bullitt GC32 Cowes Cup : quatre jours de compétition intense sur foils attendus - Flavio Marazzi et son équipe ARMIN STROM Sailing Team
C'est parti pour la seconde étape du Bullitt GC32 Racing Tour, qui démarre aujourd'hui au large de Cowes sur l'Ile de Wight, dans le Solent, avec des vents de 10 à 12 nœuds prévus pour les catamarans monotypes GC32, qui devraient naviguer sur leurs foils à des vitesses approchant près de trois fois la vitesse du vent.

Les courses se dérouleront de 11h00 à 16h00 WET (de 12h00 à 17h00 CET / à suivre en live grâce à GeoRacing, partenaire officiel tracking du Bullitt GC32 Racing Tour sur le site www.gc32racing.com) durant les trois jours à venir pour les cinq équipes de haut niveau international en lice. On comptera parmi elles Alinghi, double vainqueur de l'America's Cup avec Ernesto Bertarelli à la barre. L'équipe Suisse affrontera entre autres le vainqueur de l'Austria Cup, Sultanate of Oman, mené par Leigh McMillan, qui est également leur ancien rival sur les dernières saisons des Extreme Sailing Series, mais aussi le team ARGO, venu spécialement des Etats-Unis, et dont le skipper n'est autre que le double Champion du Monde de Melges 32, Jason Carroll, qui fait ses débuts sur le Bullitt GC32 Racing Tour.

Le Président de la Classe Internationale GC32, Flavio Marazzi, qui est aussi le skipper d'ARMIN STROM Sailing Team, est très heureux de voir revenir les GC32 dans le Solent : « nous avons navigué ici il y a deux ans lors de la Semaine de Cowes, et c'est un très bon souvenir. Il y a beaucoup d'histoire ici, mais aussi beaucoup d'innovation. C'est la raison pour laquelle nous sommes venus là au départ : afin de présenter le futur de la compétition à la voile. »

Flavio Marazzi note également que le Solent offre son lot de challenges pour les équipages de GC32 : « c'est très intéressant de naviguer ici dans 15 nœuds de vent avec les effets de marée, et c'est d'ailleurs le seul lieu où l'on rencontrera ce genre de phénomènes parmi les étapes 2015 du Bullitt GC32 Racing Tour. »

Ce ne sera pas non plus la première fois pour Sébastien Rogues, le skipper Français du GC32 bleu ENGIE, puisqu'il a aussi couru dans le Solent, même si c'était sur un bateau bien différent la dernière fois. « La Bullitt GC32 Cowes Cup est une vraie chance pour nous de naviguer en GC32 au cœur de la voile moderne. J'ai d'excellents souvenirs de Cowes, car j'y ai gagné pas mal de courses, et parmi elles, j'ai notamment remporté la Rolex Fastnet à bord de mon Class40 GDF SUEZ il y a deux ans. C'est un plan d'eau mythique. »

On retrouvera à bord de Team ENGIE Julien Villon, Devan Le Bihan, Christophe Carbonnières, ainsi que Sébastien Col, tacticien et ancien barreur sur l'America's Cup et le World Match Racing Tour.

Les courses des trois prochains jours se tiendront dans la zone Ouest de Cowes, qui offre assez d'espace aux GC32, capables d'atteindre des vitesses approchant les 40 nœuds. Les bateaux courront sur leurs parcours bananes habituels, avec des départs et des arrivées au reaching de type America's Cup. Ce sera la première fois que des invités pourront expérimenter la navigation à ce niveau de compétition à bord de catamarans à foils en Grande Bretagne.

Samedi 27 juin, les GC32 participeront pour terminer à la JP Morgan Asset Management Round the Island Race, parcours de 50 milles nautiques autour de l'Ile de Wight dans le sens contraire des aiguilles d'une montre à 07h10 WET (08h10 CET). La Round The Island Race est une course reconnue pour être l'une des compétitions avec le plus de concurrents représentés, et les GC32 courront cette année parmi un total de 1577 bateaux inscrits pour le moment.

Dave Atkinson, représentant du yacht club qui accueille la compétition, le Island Sailing Club, conclut : « le club est ravi d'accueillir les GC32 à Cowes. C'est un plaisir d'avoir un groupe international de marins avec des bateaux à la pointe de la technologie et compétitifs, en particulier sous les auspices de l'Island Sailing Club. Les GC32 sont vraiment des bateaux « high tech », et après les avoir côtoyés depuis quelques jours, leur technologie et les compétences requises de toutes les parties impliquées ont été une révélation. »

Photo : ©: Sander van der Borch / Bullitt GC32 Racing Tour
m15979_crop11014_1000x1000_proportional_14320753430AA1.jpg ff5dee73-5eab-45c9-9c29-1a9a7b43f593.jpg b61697d5-c027-46cb-b5c1-ca644a49bc2a.jpg eae17ccf-8548-4ac2-b398-8feacdc3e476.jpg m16010_crop11014_1000x1000_proportional_1433003188ED98.jpg