Home > Yacht Racing - Ocean & Coastal > General Ocean & Coastal

Guillaume Henry, Directeur général de la dernière édition du Vendée Globe rejoint la STAR, la première course au large dans l’Océan Glacial Arctique
Les organisateurs de la STAR, Sailing the Arctic Race, sont ravis d'annoncer l'arrivée d'un nouveau membre dans leur équipe. Guillaume Henry, 47 ans, le directeur général du Vendée Globe 2012-2013, rejoint l'équipe de la STAR comme Chief Operating Officer et travaillera avec l'organisation à Victoria, Colombie-Britannique à partir du mois de mai.

Le Vendée Globe est l'une des plus prestigieuses courses océaniques dans le monde et certainement la plus dure, autour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance. Guillaume, fort de cette expérience à la tête de cette course incroyablement difficile, apportera la richesse de son vécu à la STAR et reliera la course en création avec un vaste réseau issu de la communauté européenne de la course au large.

Après 18 années passées dans le domaine du marketing et de la promotion de la région de Normandie, Guillaume Henry est devenu directeur général du Vendée Globe en 2011. Il a mené avec réussite une 7ème édition qualifiée de tous les records, remportée par François Gabart en Janvier 2013.

Guillaume a depuis travaillé avec l'AFM Téléthon, association française contre les myopathies, un des acteurs français majeurs dans le domaine des maladies rares et dont la collecte annuelle de fonds excède 90 M€. Profondément animé par le management des hommes par l’empathie et l’écoute active, Guillaume voit la STAR comme une occasion incroyable d'attirer l'attention de la communauté du monde de la voile sur de nouveaux espaces inconnus de la course au large.

"Comme le Vendée Globe, la STAR offre un défi, un avant-goût de l'aventure, la découverte de nouveaux espaces libres où peu ont été à cette date. Tels sont les principaux objectifs de ces skippers qui sont à la fois de grands sportifs et des explorateurs de haut niveau. Lors de la création du Vendée Globe en 1989, ses fondateurs ne savaient pas que c'était quelque chose «impossible» et c'est pourquoi ils ont réussi. Je crois que la STAR est de cette veine. Nous ne savons pas si c’est vraiment possible. C'est ainsi que nous réussirons à créer cette course incroyable dans cette partie du globe.

La diminution de la banquise permet de traverser cette zone légendaire de l'Arctique pendant un court laps de temps alors que c'était absolument impossible il y a encore quelques années. En dépit de ses conséquences dramatiques pour l'environnement, le changement climatique offre une incroyable opportunité d'emmener des skippers de classe mondiale au coeur de ces espaces magiques où personne n'a encore osé courir et de permettre ainsi d’apporter un éclairage tout particulier sur les enjeux de cette zone fragilisée de notre planète.

C'est nouveau, c'est loin, c'est isolé, et c'est le dépassement de soi. Tout cela rend la STAR un projet incroyable à concrétiser ".

Credit : STAR www.sailingthearcticrace.org
Maserati_100515.jpg Maserati_050515.jpg header.jpg DSC_2188.JPG DSC_2183.JPG